A.V.E.C. accueil valeur équipe coopération
 
   
christian staquet ma philosophie publicationsréférences blog contact
 
 

[ accueil ]

La démarche d’A.V.E.C. : développer une culture d’accueil positif
L’accueil, c’est le bonjour, le premier service à la personne.
L’accueil, c’est le tapis rouge vers une relation respectueuse, ouverte et positive : ce premier bonjour est capital.

L’accueil se décline à tout moment, avec tout public et à tous les postes,
> l’accueil des participants en animation
> l’accueil des élèves qui commencent l’année
> l’accueil du client,
> l’accueil des usagers d’un service
> l’accueil du demandeur d’emploi
> l’accueil des collègues.

Il y a une culture d’accueil positif à nommément installer comme service et comme prévention de l’insatisfaction, des conflits et des relations désagréables, agressives, voire violentes.

En entreprise, dans les administrations, dans la formation, l’accueil concerne :
> Toutes les personnes qui ont pour mission d’accueillir, d’orienter, de renseigner
> Les secteurs concernés par le service au client externe
> Les départements désireux d’augmenter la qualité du travail par la prise en compte du service au client interne

Nous bâtissons notre travail sur l’accueil à partir de deux constats :
> Les attentes d’accueil des clients, du public sont une dimension incontournable dans la notion de service.
>Comme le plaisir d’être accueilli répond à un besoin fondamental de reconnaissance, de respect, un accueil positif devient une prévention des relations difficiles avec les clients.

Nous définissons sept approches pour développer l’accueil :
>Une culture d’accueil à installer dans une démarche de satisfaction, d’efficacité et de sécurisation de ses clients.
> Une entrée en matière orientée vers la relation valorisante avec le client.
> Une première carte de visite positive qui facilite le premier contact.
> Une prévention du mécontentement, des difficultés relationnelles et des personnes agressives dans l’accueil.
> Une réponse professionnelle à une attente de service du client externe ou du collègue
> Une prise en compte du besoin moderne de service, de respect, de contact rapide.
> Un travail sur nos représentations mentales pour une conception professionnelle de la relation à l’autre

 

 
   

© 2006 ethosphere / AVEC